Escapade suisse : Martigny et ses environs, entre plaine et montagne

De l'autre côté des montagnes...

Mes premiers souvenirs de la Suisse se sont forgés dans le Valais, à Martigny, à 45 minutes de Chamonix. On m’a bien raconté la fois où j’ai joué dans la neige aux Diablerets, une station de sports d’hiver située entre le lac Léman et Gstaad (#OSS117), mais je ne m’en souviens pas. Le premier souvenir que j’ai du pays du chocolat, c’est d’abord cette énorme vallée qui se déploie au pied des Alpes suisses alors que la voiture de mes parents glisse lentement le long les virages en épingle depuis le col de La Forclaz.

deaf7cff-7db3-444a-90f9-d9c7656dd08d.JPG
Le Valais, vue d’en haut. Tout au fond, Verbier. Au centre, en bas de l’image, les lumières de Martigny. ©Q.B.

J’ai les yeux encore embués d’avoir dormi tout mon soûl depuis l’autre versant de la montagne, à la frontière avec la Haute-Savoie. Martigny était un passage incontournable lorsque, l’été, nous étions en vacances à Combloux, aux Houches ou à Chamonix. Nous passions côté suisse admirer l’exposition du moment à la Fondation Gianadda. Et puis, de nombreuses années ont passé depuis l’enfance et les vacances à la montagne. Mais j’ai eu l’heureuse opportunité de redécouvrir Martigny et ses environs lorsqu’un ami s’y est installé… Allez, je me replonge dans ces doux souvenirs habités de paysages grandioses et bonnes adresses locales où l’on mange les meilleures fondues au fromage au coin du feu !

Avant de partir...
  • La Suisse, est-ce fait pour moi ? Oui, si tu cherches une destination pour organiser une escapade régénérante en Europe en couple, entre amis ou en famille, si tu adores la nature et la montagne ou encore que tu es un amateur de fromage et de chocolat (les Rolex, c’est hors budget).
  • Je pars combien de temps ? Entre 4 jours et 2 semaines, la Suisse recèle des trésors  culturels et naturels à découvrir lors d’un week-end prolongé ou en version longue. On ne va pas se mentir, ce sera d’abord une question de budget !
  • Je pars à quelle saison ? C’est une destination aux nombreux attraits, quelle que soit la saison. L’été, les cols reliant la Suisse à la France et à l’Italie sont ouverts, permettant de rejoindre le Valais sans payer les tarifs (exorbitants) des tunnels passant sous les montagnes. Tu pourras aussi randonner, faire du canyoning ou encore te baigner dans les lacs. Fan de glisse ? La Suisse compte environ 150 stations de ski, pour tous les niveaux. Proches de la frontière, rejoins les stations des Diablerets (Isenau, le Meilleret et Glacier 3000), d’Ovronnaz (également station thermal) ou de Verbier (recommandée pour les snowboarders). Le printemps et l’automne sont idéales pour se balader avec des températures relativement agréables. Mais attention, certaines routes peuvent être fermées selon les conditions météorologiques.
  • Je mets quoi dans ma valise ? Durant la saison estivale, on n’oublie pas d’emporter des shorts, des t-shirts, un maillot de bain, des lunettes de soleil, un pull, une casquette et de bonnes chaussures pour marcher (voire des chaussures de randonnée pour les plus sportifs). L’hiver, place aux vêtements chauds (gants, bonnet, écharpe, pulls et pantalons épais, combinaison de ski) sans oublier les lunettes de soleil. En revanche, pas besoin d’adaptateur sauf si l’embout de votre chargeur dispose d’une prise de terre (prise à trois têtes).
  • J’ai besoin d’un visa pour voyager en Suisse ? La Suisse ne fait pas partie de l’Union européenne mais appartient à l’espace Schengen. Autrement dit, pas besoin de passeport ni de visa pour circuler entre la France et la Suisse. Il suffit de détenir une carte d’identité valide. Besoin d’autres précisions ? Rendez-vous sur le site du Quai d’Orsay, Conseils aux voyageurs.
  • Je dois me faire vacciner ? Une simple visite de routine chez le médecin pour vérifier que ton carnet de vaccination est à jour et te voilà partie pour le pays des Helvètes ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’Institut Pasteur.
CarteSuisse
Zoom sur la Suisse. A gauche, au niveau de Vallorcine, la frontière avec la France. ©Google Maps
Les étapes du voyage
1# Martigny (canton du Valais)

Après trois quarts d’heure de route depuis Chamonix (Haute-Savoie), les cols des Montets et de La Forclaz franchis, voici la vallée de Martigny, l’une des villes principales du canton du Valais (sud-ouest de la Suisse). Etablie au pied des montagnes qui séparent la France, l’Italie et la Suisse, Martigny s’est développée à partir de la tour de La Bâtiaz, construction moyenâgeuse érigée sur un piton rocheux — idéal pour avoir une vue d’ensemble sur toute la vallée. J’ai adoré découvrir ce quartier installé le long de la Dranse, avec son pont couvert tout de bois vêtu, ses maisons creusées dans la roche et ses petites ruelles. Après quelques minutes de marche sur le chemin goudronné (et ça grimpe !), au milieu des vignes, me voilà perchée en haut de la falaise, à contempler la vallée qui s’étend à perte de vue… Un spot idéal pour prendre des photos et avoir un tableau d’ensemble de la ville. La tour de la Bâtiaz se visite d’avril à octobre et compte même un restaurant, intégré dans la structure existante.

 

9181b87e-0312-42c0-befc-81e23981c0bf
Vue sur la Dranse, qui coule au pied de la falaise, et sur Martigny. ©M.G.

Retour dans le centre-ville. Place à l’exploration du quartier de la Place Centrale (on y trouve d’ailleurs une reconstitution miniature du château de La Bâtiaz), autre quartier historique de Martigny. La faim vous tiraille ? Attablez-vous à la Taverne de la Tour. Dans cette adresse pittoresque, je me suis régalée d’une fondue super onctueuse à base d’un mélange de fromages suisses, dont du vacherin et du gruyère, accompagnée de bon pain et de généreuses pommes de terre. La carte fait aussi la part belle aux röstis de pommes de terre et aux viandes de chasse. Les amateurs de vin pourront s’essayer aux précieux liquides du cru — les blancs de la région sont excellents !

145142_c54aa2ad3d3e4db5b5229b3f85b3af9d~mv2
L’intérieur de la Taverne de la Tour dans le centre-ville de Martigny. ©Taverne de la Tour
Le saviez-vous ? Gruyères est une véritable ville ! 
Elle est nichée à 50 minutes au nord de Martigny, dans la partie septentrionale du parc régional naturel de Gruyère-Pays-d'Enhaut (canton de Fribourg). Et l'on y mange évidemment de délicieuses spécialités à base de fromages locaux. C'est d'ailleurs au Chalet de Gruyères, un restaurant du cru logé dans un immense chalet, que j'y ai mangé la meilleure fondue "moitié-moitié" (vacherin et gruyère), accompagnée de pommes de terre, de charcuterie et de pain, bien sûr. Le village de Gruyères vaut d'ailleurs le détour en soi, pour sa vue sur les environs, son château et ses petites rues pavées. Pour les amateurs d'Alien, rendez-vous au HR Giger. Je n'en dis pas plus...

Une fois rassasié (et avant que la sieste post-fondue ne frappe !), cap sur la Fondation Pierre Gianadda. Elle symbolise le rayonnement culturel de Martigny en Europe. Ouvert au public toute l’année, le musée met en valeur à la fois le passé romain de Martigny (les vestiges d’un temple et d’un amphithéâtre gallo-romains y ont été découverts) et des artistes mondialement connus comme Braque, Gauguin, Giacometti, Matisse, Picasso ou Soulages pour ne citer qu’eux. Et c’est ce qui me plaît dans ce lieu, où mes parents m’ont traînée quand j’étais enfant (oui, il faut le dire, je râlais mais aujourd’hui, je les remercie !), ce mélange entre archéologie et art moderne, l’entremêlement de plusieurs périodes historiques. Autre point de ce lieu unique en son genre, ses jardins tranquilles où sont exposées des sculptures toute l’année. Et pour les amateurs, la Fondation Gianadda abrite aussi le musée de l’automobile suisse ! Un incontournable pour toute la famille.

Capture d_écran 2018-11-08 à 16.46.40
La fondation Pierre Gianadda et son jardin. ©Shopbe/TripAdvisor

Martigny offre d’autres spots très intéressants (dans lesquels je n’ai pas encore eu l’occasion de m’arrêter) : Barryland pour tout savoir sur la race de chiens emblématique de la région, le Saint-Bernard, le musée des sciences de la Terre, installé dans l’office du tourisme ou encore de nombreuses églises et chapelles historiques.

Excursion depuis Martigny — Une journée au lac d'Emosson

Avis aux amoureux de la montagne ! A une grosse demi-heure en voiture de Martigny, découvrez les gorges où coule le Trient et prenez de l'altitude jusqu'au lac d'Emosson. Vue sensationnelle sur les Alpes garantie. Mais soyez prévoyants : la route qui mène jusqu'au barrage éponyme est fermée l'hiver et si vous y allez à pied, comptez trois bonnes heures aller-retour et prévoyez un casse-croûte et de l'eau dans votre sac à dos. Plus d'infos sur valleedutrient-vallorcine.com.

800px-EmossonBarrage082007
Vue sur le barrage et le lac d’Emosson. ©Damien Stricker/Wikipedia
2# Champex-Lac (canton du Valais)

J’ai découvert ce village, situé à quelques kilomètres au-dessus de Martigny, lors de notre dernière escapade début novembre. Et ça a été le coup de coeur ! Accessible via une route sinueuse, en une demi-heure depuis Martigny-Croix (et avec un 4×4 équipé pneus neige et quatre roues motrices en plein hiver !), Champex-Lac est un charmant village de montagne construit autour d’un petit lac, dont on fait le tour à pied aisément, et appartenant à la commune d’Orsières. Le lieu est d’ailleurs idéal pour les familles car le chemin autour du plan d’eau est plat et des jeux pour enfants y ont été installés.

74c2f67f-b534-47ea-be8a-8cce33f1220d
Un peu de méditation au bord du lac ? ©Q.B.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’automne est la saison parfaite pour apprécier la sérénité du lieu et profiter du panorama en toute quiétude. Les arbres tapissent les flancs de la montagne de leurs feuilles roussies tandis que les hauts sommets déjà enneigés se reflètent dans l’eau… Un enchantement ! L’hiver, le village fait le plein de locaux et de touristes venus dévaler les pentes et patiner sur le lac entièrement gelé, m’a-t-on dit. En attendant, on a profité du soleil et de la vue depuis la terrasse du Cabanon, un café-restaurant familial et chaleureux. Et ce repas a encore été très diététique ce midi-là puisque j’y ai dégusté un rösti-fondue (une galette de pommes de terre aux lardons recouverte de fromage fondu). Miam !

Capture d_écran 2018-11-12 à 17.42.18
Durant la saison estivale, on profite de l’exposition idéale de ce restaurant-café familial, qui fait aussi bed & breakfast. ©Le Cabanon
3# Montreux (canton de Vaud)

Ce nom vous évoque quelque chose ? Normal, c’est ici, au bord du lac Léman qu’a lieu tous les ans le Montreux Jazz Festival et le Montreux Comedy Festival. Cette ville huppée de la Riviera suisse est idéalement placée entre le Jura français et Martigny (à 30-40 minutes de voiture de chacun). Elle est aussi accessible par bateau, depuis la rive française notamment depuis Thonon-les-Bains et Evian. J’aime beaucoup flâner sur la promenade qui longe le lac. C’est très tranquille, surtout à la mi-saison, et la vue sur les montagnes est spectaculaire. Les adeptes d’histoire architecturale feront aussi une virée à Montreux pour admirer ses bâtisses de la Belle Epoque (début du XXème siècle), dont ses palaces idéalement situés, les pieds (presque) dans le lac Léman.

IMG-6218
Parc et bâtiments à Montreux. ©M.G.

Montreux constitue aussi une étape de pèlerinage pour les fans du groupe Queen. Charmé par le calme de la ville, Freddie Mercury s’y installe en 1978 et acquiert un studio d’enregistrement où il réalise son dernier album avec Queen, Made in Heaven. Une statue à l’effigie du chanteur a ainsi été érigée au bord du lac Léman en 1996.

IMG-6215
La statue de Freddie Mercury, fleurie à l’occasion de la sortie du film Bohemian Rhapsody. ©M.G.

Et encore beaucoup de choses à découvrir, dont le musée Charlie Chaplin construit dans son ancien manoir, dont on m’a dit beaucoup de bien, et surtout l’un des emblèmes de Montreux, le château de Chillon. Ce sera au programme de ma prochaine escapade de l’autre côté du Jura !

Bon à savoir : à Montreux, tout est cher

À moins de prévoir un budget très conséquent pour votre voyage, je déconseille fortement d'y séjourner car cela fait vite mal à nos porte-monnaies de Français ! A Montreux, commander une pizza et une bière pour 40€ est classique...

Et vous, vous connaissez la Suisse ? Ça vous donne envie d’y aller ?

Une réflexion sur “Escapade suisse : Martigny et ses environs, entre plaine et montagne

  1. Ping : Mes 10 plus beaux souvenirs de voyage – Dans les valises de Manon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s