Pourquoi tu dois regarder le film d’Alex Vizeo et de Loris Monteux

Il était une fois deux potes et un film humanitaire...

L’influenceur voyages Alex Vizeo et le vidéaste Loris Monteux avaient un rêve : réaliser un documentaire pour montrer que tout le monde peut aider des personnes en difficulté, à son échelle. Trois ans plus tard, ils présentent leur long-métrage, Premiers pas vers un voyage engagé. J’étais à l’avant-première, le 28 février. Je te livre mes impressions !

L’avant-première de Premiers pas vers un voyage engagé

Ce soir de février, en sortant du métro à la station Pernety, je me fais cueillir par la bruine qui a commencé à tomber quelques heures plus tôt sur la capitale. Je presse le pas et, deux minutes plus tard, je franchis la porte de L’Entrepôt, un espace culturel du 14e arrondissement parisien fondé par Frédéric Mitterrand en 1975, doté d’un petit cinéma et un restaurant. Il est 19h15, la salle se remplit de monde, de rires et de discussions animées.

Soirée de lancement du film Premiers pas vers un voyage engagé, à Paris. ©M.G.

Alex Vizeo, vêtu de son inséparable chemise bleue, fait le tour de la salle et salue les personnes venues pour l’avant-première de son film, Premiers pas vers un voyage engagé, réalisé avec son ami vidéaste Loris Monteux. Il sourit à tout le monde et gesticule dans tous les sens. Malgré l’enthousiasme, la pression monte… Pas de doute, il est stressé !

C’est l’histoire d’un rêve…

C’est lors d’une interview par téléphone, deux jours plus tôt, qu’il me raconte l’histoire de ce projet un peu fou qu’il voulait absolument monter avec son pote Loris. « On s’est rencontré il y a trois ans via Snapchat. J’ai découvert l’une de ses vidéos sur le Cantal, magnifique ! Il cherchait à devenir vidéaste. » Et, comme Alex, Loris n’était pas vraiment parti pour tourner des vidéos un peu partout dans le monde puisqu’il est à l’origine… ingénieur d’affaires.

De fil en aiguille (et de verre en verre !), les deux passionnés de voyages sympathisent et deviennent amis. Loris confie alors son rêve à Alex : réaliser un court-métrage sur le thème du voyage humanitaire, et le projeter dans un petit cinéma. Ça tombe bien, Alex souhaite monter une mission humanitaire. « À travers un film, je voulais montrer qu’on peut réaliser ce genre de projet sans appartenir à une grosse ONG, sans rien y connaître », explique Alex.

Un projet financé par des partenaires

Plutôt que de faire appel à sa communauté (plus de 71 000 followers sur Instagram, près de 114 000 fans sur Facebook), Alex va taper aux portes des acteurs du tourisme qu’il connaît bien pour trouver des financements. « Chapka Assurances nous a tout de suite suivis mais ne voulait pas être trop associé au projet, pour ne pas être taxé de récupération. J’ai trouvé ça classe de leur part. » KLM fournit les billets d’avion.

IMG-7998.JPG
Affiches du film Premiers pas vers un voyage engagé d’Alex Vizeo et de Loris Monteux avec les logos des partenaires. ©M.G.

Et surtout, Travel With A Mission, une association à but non lucratif, organisatrice de voyages humanitaires, aide Alex et Loris à sélectionner les missions adaptées aux besoins des populations qu’ils veulent aider. La petite équipe s’envole pour l’Afrique de l’Est (Burundi, République démocratique du Congo et Rwanda) quelques mois plus tard et en rapportent les images qui feront leur film, Premiers pas vers un voyage engagé.

Pourquoi j’ai aimé

Attention, spoiler !

  • Un film bienveillant. Ils ont filmé ça à deux, parfois un peu à l’arrache, mais le rendu est beau et brut (sans donner l’impression d’avoir été retouché 350 fois sous Photoshop !). J’ai été touchée par les sourires des enfants rencontrés par l’équipe, j’ai souri aux petites phrases d’Alex Vizeo pour détendre l’atmosphère et j’ai adoré l’enthousiasme de Ludovic Hubler, le fondateur de Travel With A Mission, toujours prêt à pousser la chansonnette et à se trémousser !
  • Une démarche louable. Pour Alex, le but est de montrer à tous qu’ « il n’y a pas besoin d’être Mike Horn ou d’être riche pour participer à une mission de solidarité internationale« . Le film montre leur démarche, leurs maladresses, les bons et les mauvais moments de leurs différentes missions (agrandissement d’une école, installation d’un tank d’eau, distribution de kits scolaires…) et les enseignements qu’ils en tirent. Tout ça bénévolement, bien sûr…
IMG-8013
Une petite photo pour la route avec Alex, le 28 février 2019. ©M.G.
  • Une autre vision de l’influence. « Le métier d’influenceur, c’est cultiver le nombrilisme », souligne Alex. Pas faux. Depuis quelques mois, mon fil Instagram ressemble de plus en plus à un immense panneau publicitaire rempli de photos de voyages ultra marquetées. Je suis des dizaines d’influenceurs voyages et lifestyle et peu se risquent dans un projet différent comme celui d’Alex et Loris. Rien que pour avoir osé se lancer, je leur tire mon chapeau.
  • Réponse à une quête de sens. « Aujourd’hui, les gens veulent donner du sens à leurs actions, et pas juste faire un virement à une association tous les mois », m’a glissé Alex au téléphone. Malgré les discours pessimistes sur l’individualisme ambiant, je suis persuadée que de plus en plus de personnes veulent se rendre utile et aider les autres. Pas simplement en faisant un chèque aux Restos du Coeur, mais aussi en se confrontant à certaines réalités et au contact de ces personnes dans le besoin.

Envie de regarder le film d’Alex Vizeo et de Loris Monteux ?
Tu peux le faire maintenant, juste là :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s