Week-end en Provence : 6 spots à découvrir absolument dans les gorges du Verdon

Sur les routes de l’arrière-pays provençal...

C’était un week-end prévu de longue date… Et je me suis complètement laissée surprendre et séduire ! Mon chéri et son père avaient programmé un saut à l’élastique depuis le pont de l’Artuby (83), dans les gorges du Verdon, pour le week-end de Pâques.

IMG-9121.JPG
Vue sur les gorges du Verdon depuis les balcons de la Mescla. ©Q.B.

Trois jours qui nous ont donné l’opportunité de visiter l’arrière-pays provençal et de se laisser charmer par le caractère et l’authenticité des villages traversés. Voici le programme (que nous avons improvisé). Bonne découverte !

Avant de partir…
  • Je pars combien de temps ? Au moins trois jours pour avoir le temps d’explorer chaque village à ton rythme et d’y ajouter (ou non) quelques activités à sensations fortes.
  • Je pars à quelle saison ? Je te conseille d’aller dans les gorges du Verdon à la mi-saison, avant ou après les vacances d’été.
  • Je mets quoi dans ma valise ? Lorsque nous y sommes allés en avril, le temps a été un peu capricieux. Emporte des vêtements légers (shorts, tee-shirts) mais aussi un jean, un pull et un foulard (bien utile quand le vent se lève). N’oublie pas ta crème solaire, un chapeau et des lunettes de soleil. Et si tu as besoin d’aide pour faire ta valise (normalement allégée !), j’y ai consacré un article sur le blog.
  • Comment j’y vais ? Le premier village de ce circuit est Trigance, à environ 1h45 de route de Nice. Si, comme moi, tu habites en région parisienne, la solution la plus simple est de prendre l’avion jusqu’à Nice-Côte d’Azur avec Air France ou EasyJet (ou le train !), puis de louer une voiture de location. En fonction de la période de l’année, je te conseille de comparer le coût du trajet en voiture, en train et en avion pour choisir ton mode de transport. Mais si tu viens, comme nous, du nord de la France pour le week-end, l’avion est bien pratique.
  • Je prévois quel budget ? Compte environ 250€ de billets d’avion par personne, 200€ de location de voiture (avec assurances, pour un véhicule de petite taille) et 300€ pour tester les adresses de cet article.
Les étapes du voyage

1# Combs-sur-Artuby

Le paysage s’est transformé, au fil des kilomètres avalés par la voiture depuis l’aéroport de Nice. La garrigue, les oliviers, les maisons colorées jalonnent le paysage depuis plus d’une demi-heure quand soudain, à un embranchement entre les rives droite et gauche du Verdon, un panneau indique “Combs-sur-Artuby”. Plein de caractère, ce village est justement une étape sur la route vers les gorges du Verdon et le lac de Sainte-Croix qui vaut le coup d’oeil.

IMG-9077
Le diaporama sur les alentours depuis les hauteurs de Combs-sur-Artuby. ©M.G.
IMG-9074
L’un des lavoirs de Combs-sur-Artuby. ©M.G.
IMG-9076
Combs-sur-Artuby compte plusieurs églises dont certaines érigées du temps des Templiers, au 12e siècle. ©M.G.

Le petit-centre, de part et d’autre de l’étroite route qui le traverse, se dévoile des ruelles aux traditionnels lavoirs, un artisan spécialiste du cuir et des terrasses ensoleillées des bars-restaurants de la ville. Combs-sur-Artuby est aussi connu pour être un ancien village fortifié fort d’un patrimoine religieux important. Sur les hauteurs de la ville, sur la colline de Saint-André on domine les montagnes vertes et boisées et les vallées qui les sillonnent — le spectacle est grandiose — et y ont été érigées plusieurs chapelles dont certaines à l’époque des Templiers, au 12e siècle. Des panneaux expliquent ici et là l’origine des matériaux pour les bâtiments, l’histoire de la ville les siècles précédents… 

2# Trigance

Au détour d’un énième virage, le promontoire rocheux duquel s’élève Trigance se dessine. Ce charmant village est construit à flanc de falaise, en nid d’aigle, et occupe un emplacement stratégique, à 800 mètres d’altitude. Pratique pour surveiller les environs à l’époque des chevaliers…

Trigance_-_Vue_d'ensemble_-1.JPG
Le village de Trigance, vue d’en bas… ©Wikipedia

Quelque 200 âmes vivent toute l’année à Trigance, qui s’enroule autour de la place principale habillée d’une fontaine et d’un modeste bar où les habitants viennent vibrer devant des événements sportifs ou lire l’un des ouvrages laissés à disposition.

 

Mais le point d’intérêt majeur du village est définitivement son château. En ruines il y a encore 50 ans, deux couples successifs se sont lancés dans l’aventure de sa reconstruction, en suivant les plans de l’époque et utilisant le plus de matériaux originels possibles. Il ne se visite pas… mais l’on peut y dormir et c’est complètement dingue !

Hébergement insolite : une nuit au château

C’est une belle histoire qui s’écrit au château de Trigance depuis le milieu des années 60. M. et Mme Hartman, un couple de commerçants découvre le village et les ruines du château au détour d’une balade dans les gorges du Verdon… et en tombe amoureux. Ils font le pari fou de restaurer entièrement l’édifice. Ils passent ensuite la main à un autre couple, les Thomas, puis à leurs enfants qui agrandissent, embellissent et font de l’établissement une adresse insolite. Le château de Trigance est ainsi devenu un hôtel.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il compte aujourd’hui 10 chambres au charme médiéval préservé mais pourvu de tout le confort moderne. La vue est époustouflante depuis le toit-terrasse du château. Je te conseille d’y passer au moins une nuit, et de t’attabler à l’une des tables du bar à vins, situé dans la salle d’armes, en début de soirée. On y apprécie les précieux liquides de la région et nos papilles se ravissent de saveurs du terroir. Le petit-déjeuner est lui aussi délicieux (et très copieux !), composé d’un muesli artisanal, de viennoiseries, pains et fruits frais. Un régal à tout point de vue.

Plus d’informations et réservations sur le site https://www.chateau-de-trigance.fr.

3# Les balcons de La Mescla 

Depuis Trigance, la route se remet à tournicoter à travers la montagne. Elle serpente, plonge dans une petite vallée, puis remonte de l’autre côté du versant. Les virages se succèdent et puis, soudain, une large tranchée semble avoir été creusée dans la montagne. Le Verdon s’écoule lentement, plus de 250 mètres en contrebas, serpentant à travers la roche blanche. J’ai été saisie par ce panorama. La nature brute, l’eau bleu turquoise et hypnotique du Verdon. Les balcons de la Mescla dévoilent des points de vue incroyables sur les gorges.

IMG-9104
Vue sur le Verdon depuis les balcons de la Mescla. ©M.G.

En poursuivant sur la route vers Aiguines, le pont de l’Artuby s’élève bientôt, enjambant la rivière du même nom, en contrebas, dont les eaux se mêlent à celles du Verdon. La structure en béton en impose. Et les 182 mètres, vus d’en haut, sont vertigineux. C’est d’ici que chaque dimanche à la haute saison (d’avril à octobre) que s’élancent de valeureux sauteurs à l’élastique. Sensations fortes garanties !

IMG-9080
Le pont de l’Artuby s’élève à 182 mètres au-dessus du canyon. ©M.G.

Les 2 adresses immanquables

  • Le Relais des Balcons

Ce charmant bar-restaurant tout en longueur est posé au bord de la départementale qui longe la rive gauche du Verdon. L’accueil y est chaleureux et la localisation, incroyable. Une belle adresse idéalement située entre Trigance et le pont de l’Arturby où l’on se régale de produits artisanaux — la limonade est à tomber, et est 100% locale ! L’intérieur a été décoré avec goût, faisant la part belle au bois et où inspirations traditionnelles et tendances actuelles se mélangent subtilement. Petits carreaux peints au sol, lambris clairs au plafond, comptoir en bois et produits frais… L’atmosphère y est douce et familiale. Un coin boutique promeut les savoir-faire et la bonne chère de la région.

IMG-9124
À l’intérieur du Relais des Balcons, qui fait face aux gorges du Verdon. ©M.G.

Plus d’informations sur leur page Facebook : facebook.com/lerelaisdesbalcons/.

  • Le pont de l’Artuby

En quête du grand frisson ? C’est sur le pont de l’Artuby, érigé à 182 mètres au-dessus de la rivière, que cela se passe, chaque dimanche à la haute saison. L’occasion de fanfaronner ensuite d’avoir osé sauter à l’élastique du plus haut spot d’Europe (hors Suisse) !  Le premier saut coûte 130€ (de une à trois personnes sur la même réservation). La vidéo embarquée et celle réalisée depuis le pont coûte chacune 25€ (40€ si tu choisis les deux). Je ne m’y suis pas essayée mais paraît-il que les sensations sont au rendez-vous. Bon à savoir : la remontée s’avère être sportive (et non sécurisée), impliquant de pas mal crapahuter et marcher collé à la paroi… Mieux vaut donc partir avec les bonnes chaussures et le coeur bien accroché !

Plus d’informations et réservations sur leur site web : latitude-challenge.fr/elastique.

4# Aiguines

Bâti en terrasses sur l’une des rives du lac de Sainte-Croix qu’il surplombe, Aiguines se distingue par son coeur historique, ses courtes maisonnettes aux teintes ocres et sa belle place de la Fontaine. La chapelle Saint-Pierre, au point le plus haut du village, domine Aiguines, le lac de Sainte-Croix et, à une quarantaine de kilomètres de là, le plateau de Valensole connu pour ses champs de lavande.

 

Aiguines est aussi renommé pour son château privé, à l’écart de la ville et entourée de vignes et d’espaces verts. Quatre tourelles aux toits vernissés (de Moustiers ! cf. point 6), symbolisant les quatre saisons, flanquent cette demeure carrée, à la vue imprenable sur le lac. Il n’est pas possible de visiter le château d’Aiguines, qui s’étale sur une superficie de 3300 mètres carrés, qui appartiendrait à un footballeur français, mais des événements haut de gamme peuvent y être organisés.

Lac_Sainte-Croix-1.JPG
Le château d’Aiguines et ses quatre tourelles vernissées, tournés vers le lac de Sainte-Croix. ©Wikipedia

 

La sauvegarde du savoir-faire artisanal fait aussi pleinement partie de la vie d’Aiguines. Ici, le tournage sur bois est une spécialité et une école a même été créée en ce sens pour perpétuer le métier de tourneur de bois.

Un petit creux ? 2 adresses pour ravir vos papilles (et vos yeux)

  • Le Vieux Château

Sur la place de la Fontaine, aux beaux jours, les tables et les chaises sont de sortie et l’on s’assoit ici pour boire un verre ou se remplir la panse en écoutant le doux bruit de l’eau qui s’écoule. Cuisines méditerranéenne et provençale se mêlent à la carte, les portions sont généreuses et savoureuses.

Plus d’informations et réservations sur leur site, hotelvieuxchateau.fr.

  • Le Grand Canyon du Verdon

Je n’y suis pas allée mais les photos m’ont donné envie d’y faire un tour ! Le restaurant est perché au sommet de l’une des falaises du grand canyon et dévoile un panorama vertigineux. L’établissement est situé entre les balcons de la Mescla et Aiguines et est aussi un hôtel 2 étoiles.

Plus d’informations et réservations sur leur site, www.hotel-canyon-verdon.com.

5# Le lac de Sainte-Croix

En roulant depuis Aiguines, on longe la rive droite des gorges du Verdon, où la montagne semble se précipiter vers les eaux cristallines de la rivière. Les virages s’enchaînent et le panorama est à chaque instant à couper le souffle. Le lac de Sainte-Croix joue à cache-cache derrière les montagnes avant de se révéler, à l’entrée du grand canyon des gorges du Verdon marqué par le passage du pont de Galetas. Cette retenue d’eau a été créée par EDF lors de la mise en service du barrage de Sainte-Croix en 1974. Le lac couvre aujourd’hui une superficie de 22 km2 !

IMG-9214
Vue sur le lac de Sainte-Croix, avant le village d’Aiguines. ©M.G.
IMG-9247.JPG
Le lac de Sainte-Croix et l’incroyable couleur de son eau. ©M.G.

Je n’ai pas eu le temps d’en faire le tour et d’explorer ses alentours et ce petit aperçu m’a donné envie de revenir marcher le long des plages autour du lac, de donner quelques coups de pagaie sur un kayak et de visiter les villages qui le bordent. Magnifique, le lac de Sainte-Croix cache aussi une particularité : il a entièrement englouti l’ancien village des Salles-sur-Verdon lors de sa mise en eau, ce qui a alimenté de nombreuses histoires dont la série-fiction de TF1 en 2015, Les mystères du lac. Le genre d’ambiance dont je suis particulièrement friande…

image00005.jpeg
Ma photo préférée du week-end : l’entrée du Grand Canyon des gorges du Verdon, depuis le pont de Galetas. Le lac de Sainte-Croix est dans mon dos. ©M.G.

6# Moustiers-Sainte-Marie

J’ai gardé le meilleur pour la fin. Moustiers-Sainte-Marie se situe à une heure en voiture de Trigance et fait partie des plus beaux villages de France. Telle une cascade, le village semble s’écouler de la falaise qui le domine, tant les maisons se sont étalées vers la vallée. Niché entre deux falaises, le cœur historique de Moustiers-Sainte-Marie représente le modèle même du village provençal : ses petites maisons aux murs clairs et aux tuiles creuses serrées les unes contre les autres, la rivière qui coule au fond de la gorge taillée entre les deux falaises dans un bruit cristallin et apaisant, ses terrasses où l’on déguste de délicieuses citronnades

IMG-9274
Dans le centre de Moustiers-Sainte-Marie. ©M.G.
IMG-9258
Les toits de Moustiers-Sainte-Marie. ©M.G.
IMG-9255
Le campanile du village de Moustiers. ©M.G.

Comment ne pas tomber sous le charme ? Entre les deux falaises, d’ailleurs, a été suspendue une étoile et l’on compare ainsi souvent Moustiers-Sainte-Marie à une crèche provençale (avis partagé !). Cette étoile protège la chapelle Notre-Dame de Beauvoir, construite sur un étroit plateau rocheux, accrochée à l’une des falaises, au-dessus du village. Ne manque pas d’y monter, la vue sur Moustiers et, au loin, le lac de Sainte-Croix, est grandiose.

Chapelle_Notre-Dame_de_Beauvoir_Moustiers-Sainte-Marie_1
La chapelle Notre-Dame-de-Beauvoir, sur les hauteurs de Moustiers, et l’étoile accrochée entre les deux falaises. ©Wikipedia

Perds-toi aussi dans le dédale de ruelles pavées du village, admire ses façades traditionnelles et ses maisons biscornues, qui abritent parfois la devanture d’un marchand de faïence. Car c’est aussi la spécialité et la fierté de Moustiers. De quoi rapporter un petit souvenir de cette escapade dans les Alpes de Haute Provence !


Connais-tu cette région ? Cet article t’a-t-il donné envie de la découvrir ? N’hésite pas à laisser un commentaire, je t’y répondrai avec plaisir !

 

3 réflexions sur “Week-end en Provence : 6 spots à découvrir absolument dans les gorges du Verdon

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s