Les 32 livres que j’ai lus en 2019

Une année bien vite passée...

J’ai clôturé 2019 il y a quelques jours dans un cadre idéal, dans ma Normandie chérie, entourée des gens que j’aime. La vie était douce, au coin du feu, entre thés, jeux de société, repas gargantuesques sublimés par les produits du coin et séances de lectures.

Pour la deuxième année consécutive, j’ai dressé mon bilan de l’année. Car en 365 jours, il s’est passé tant d’événements personnels et professionnels que j’ai l’impression que cette année compte triple ! 

J’en ai profité pour faire un point sur toutes mes lectures de 2019. J’avais dit que l’année serait placée sous le signe du développement personnel… Je n’avais pas menti ! Je vous partage tous les livres engloutis l’an dernier. Et j’en profite pour vous souhaiter une douce année 2020. Bonne(s) lecture(s) !

Rayon « Développement personnel »

1# Ceux que j’ai aimés

  • Osez réussir ! Changez d’état d’esprit de Carol S. Dweck

C’est le premier livre que j’ai lu en 2019. J’aurais d’ailleurs très bien pu le classer dans la rubrique « Science & psychologies » (voir ci-dessous) car l’auteure s’est appuyée sur de nombreuses études sociologiques, psychologiques et biologiques pour l’illustrer. Ou comment changer son état d’esprit peut changer (presque) toute une vie. Je t’en parlais déjà sur le blog l’année dernière.

  • Miracle Morning de Hal Elrod

J’étais curieuse de le lire car j’avais lu beaucoup de commentaires autour de cet ouvrage. J’ai été tout de suite happée par le récit de Hal Elrod de sa propre vie et de l’accident qui l’a mené à reconsidérer ses objectifs au quotidien. C’est après la lecture de Miracle Morning que j’ai recommencé à me lever tôt, que je me suis mise au yoga et initiée à la méditation. C’est aussi ce livre qui m’a poussée à m’interroger : à quoi souhaité-je que ma vie ressemble aujourd’hui, dans 6 mois, dans 3 ans ? 

  • Kilomètre zéro — Le chemin du bonheur de Maud Ankaoua

Ce qui m’a plu dans ce livre, c’est le pays qui sert de toile de fond aux aventures de l’héroïne, le Népal. L’attrait pour les cimes enneigées, la fascination pour les alpinistes qui partent à l’assaut des dangereux monts de l’Himalaya… J’ai été happée par les descriptions des paysages — et la façon dont le destin de la jeune femme bascule du jour au lendemain. Un vrai coup de coeur. Je l’ai dévoré pendant l’été au coin du feu en Normandie et m’a plongée dans une vraie réflexion sur le sens que je souhaite donner à ma vie.

  • Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano

Voici l’un des tout premiers « classiques » du développement personnel que j’ai découvert en 2019. Avec le recul, je l’aurais bien moins apprécié si je l’avais lu après tous les autres ouvrages en développement personnel et autres feel-good (voir ci-dessous) car l’intrigue est plutôt simple, tout comme les ressorts du roman. Mais mon attrait pour le développement personnel faisait lourdement écho, début 2019, à mon propre mal être. Je me suis donc retrouvée dans l’héroïne et j’ai lu ce roman d’une traite !

  • Les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz

Encore un incontournable du rayon développement personnel. De prime abord, les propos de l’auteur semblent extrêmement simplistes mais finalement, les choses les plus simples sont souvent les plus efficaces. Daphné, qui a rédigé l’article invité du blog le mois dernier, le résume d’ailleurs très bien. Cultivez la bienveillance ! Je vous assure que cela apporte davantage de sérénité… 

  • Réinventer sa vie professionnelle quand on vient de la commencer de Marion de la Forest Divonne

2019 a été une année de gros questionnements pour moi sur le plan professionnel. J’ai depuis toujours la tête remplie d’envies, d’idées et d’embryons de projets mais je n’en avais jusqu’à présent concrétisé qu’un seul, suite logique de mes études : devenir journaliste. Mais je sentais que me limiter à un seul métier / un seul poste / une seule entreprise (étant en CDI) n’était pas pour moi. Et ce livre m’a (ré)confortée car je me suis rendue compte que j’étais loin d’être la seule à me poser ces questions même à 25 ans. Un véritable guide pratique bienveillant !

  • L’Alchimiste de Paulo Coelho

C’est un classique là encore de la catégorie développement personnel. Par le biais d’un conte philosophique, retraçant le destin d’un berger andalou, Paulo Coelho guide le lecteur dans une introspective personnelle sur son rapport au quotidien, à l’ambition, au destin, à l’attachement… A l’inverse du livre de Raphaëlle Giordano, j’aurais aimé lire ce livre plus tôt dans mon parcours sur les terres du développement personnel. Car une fois tous les autres lus, les enseignements de L’Alchimiste s’affaiblissent quelque peu. N’en reste pas moins une jolie histoire qui invite à la rêverie… et au passage à l’action.

sharon-mccutcheon-eMP4sYPJ9x0-unsplash

2# Ceux que j’ai moins aimés

  • Cupidon a des ailes en carton de Raphaëlle Giordano

Quand j’accroche avec un(e) auteur(e), j’ai tendance à acheter tous ses autres bouquins dans la foulée ! Ça n’a pas raté avec Raphaëlle Giordano quand j’ai découvert qu’elle avait écrit d’autres livres à la suite de Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une. Celui-ci s’intéresse aux problématiques amoureuses… et je dois dire que je suis passée par toutes les émotions. Je vous en parlais il y a quelques semaines avec Daphné.

  • Le jour où les lions mangeront de la salade verte de Raphaëlle Giordano

Je complète le triptyque de l’auteure avec ce livre qui traite des rapports femmes/hommes. C’est une thématique à laquelle je suis très sensible et c’est peut-être pour cela que je nourrissais des attentes élevées pour cet ouvrage. J’ai clairement été déçue car j’ai trouvé le fil conducteur grossier et, encore plus que Cupidon a des ailes, les ficelles étaient évidentes et parfois agaçantes. En revanche, l’aspect « pratique » du livre avec des conseils pour améliorer ses relations avec le sexe opposé est une bonne idée !

  • La semaine de 4 heures de Tim Ferriss

Encore un incontournable du genre. J’ai beaucoup aimé le contrepied pris par l’auteur : plutôt que de maugréer contre son quotidien, son boss qu’on n’aime pas, le temps perdu à telle ou telle tâche, pourquoi ne pas inverser la vapeur ? Tim Ferriss donne clairement les clés pour se libérer des carcans que l’on s’impose souvent seuls, sous la pression de la société. Si je l’ai moins aimé, c’est qu’il faut être dans une dynamique TRÈS entrepreneuriale pour l’apprécier pleinement. Et cela ne convient pas à tout le monde. Les enseignements n’en restent pas moins riches et souvent pertinents : un nouveau monde va s’offrir à toi, je te le garantis !

  • Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études d’Olivier Roland

L’auteur — français — s’est directement inspiré de Tim Ferriss… Et cela se sent, le ton très provocateur en plus. Au début, cela m’a fait sourire, mais sur des centaines de pages, ça a fini par m’agacer. J’ai peiné à finir le livre (volumineux), d’autant que la structure se rapproche de celle du livre de Tim Ferriss. Si j’ai trouvé des passages très pertinents (sur l’importance de la méditation, de l’activité physique, de se dégager du temps etc), tout le monde n’a encore une fois pas l’ambition ou l’envie de créer un « business automatisé » pour ensuite passer sa vie sur une plage à siroter des cocktails. Mais il vaut le coup de le lire pour tous les entrepreneurs qui se lancent, ça laisse à réfléchir sur le sens qu’on donne à notre activité !

  • Profession Slasheur de Murielle Barde

Je le classe ici non pas que je ne l’ai pas aimé mais parce qu’il est arrivé à un moment où j’étais déjà dans l’action pour me rapprocher de ma vie idéale. Il est donc arrivé un peu tard dans mon parcours. Cela ne m’a pas empêché d’apprécier le ton bienveillant, le parcours partagé par l’auteure elle-même slasheuse et les nombreux témoignages qui jalonnent le livre. Il m’a aussi plu pour son côté ludique et pratique avec des exercices à réaliser pour avancer dans sa réflexion en temps que multipotentiel né ou néo-slasheur (c’est-à-dire une personne exerçant plusieurs activités professionnelles).

Rayon « Feel-good »

1# Mes coups de coeur

La libraire de la place aux herbes d’Éric de Kermel, suivi de très près par Mon coeur contre la terre du même auteur. Les univers de ces deux ouvrages ont résonné avec mon imaginaire : l’odeur si spéciale et le toucher si rassurant des livres, la puissance des mots, vecteurs d’enseignements et de poésie, l’appel de la nature et l’amour des montagnes. J’ai beaucoup aimé la sensibilité de l’auteur dont ses héroïnes sont des femmes (quoiqu’un peu trop « féminisées » parfois).

2# La belle découverte

La vie est facile, ne t’inquiète pas d’Agnès Martin-Lugand. Pour un grand voyage vers les terres tumultueuses d’Écosse et une remise en question personnelle.

3# Le livre qui m’a touchée

Il est grand temps de rallumer les étoiles de Virginie Grimaldi. Pour le parcours de cette mère qui veut renouer avec ses filles en dépit de leurs difficultés financières, du temps et des circonstances qui les ont éloignées. Un périple initiatique jusqu’aux confins de l’Europe, sous les étoiles et les aurores boréales.

4# Les autres livres lus dans cette catégorie

Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin-Lugand
Le premier jour du reste de ma vie de Virginie Grimaldi
Quand nos souvenirs viendront danser de Virginie Grimaldi
Chère Mamie de Virginie Grimaldi
Tu comprendras quand tu seras plus grande de Virginie Grimaldi
Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie de Virginie Grimaldi
Une fois dans ma vie de Gilles Legardinier (si tu veux en savoir plus, (re)lis l’article rédigé par Daphné le mois dernier !)
Le livre du Lykke de Meik Wiking (je recommande aussi Le livre du Hygge du même auteur)

olesia-buyar-ZD03qVhBJZg-unsplash

Rayon « Enquêtes & autres polars »
  • La vie secrète des écrivains de Guillaume Musso

Quand je dis que j’ai lu le dernier Musso, au choix, mes interlocuteurs s’offusquent ou lèvent les yeux au ciel. En vrai, ça me fait sourire car c’est un peu comme le magazine Closer. Personne ne le lit, pourtant, des centaines de personnes l’achètent chaque semaine, comme dirait Laurent Gounelle… Pour ma part, je trouve que l’écrivain a bien amorcé le virage de l’enquête policière romancée. J’adhère !

  • Luca de Franck Thilliez

Clairement mon auteur de polars et de thrillers préférés ! Mon roman préféré de Franck Thilliez reste Atomka, le premier que j’ai lu de lui, absolument magistral. Chacune de ses intrigues sont implacables et glaçantes de réalisme. Luca ne déroge pas à la règle et mène à nouveau le lecteur dans les bas-fonds de l’Histoire et des monstruosités de l’espèce humaine

  • Le Dernier des yakuzas de Jake Adelstein

La suite très attendue de Tokyo Vice (que j’avais  dé-vo-ré. Une pépite !)… que j’ai finalement rechigné à lire. Trop de détails, trop de noms de personnages… Je me suis sentie perdue et submergée par toutes les informations données. En revanche, le livre donne à voir les rouages des clans des yakuzas et crois-moi, ça donne des frissons ! Je le recommande à tous les amoureux de la culture japonaise qui veulent s’initier au dark side du Pays du Soleil Levant.

  • Origines de Franck Thilliez

joanna-kosinska-kKfVAvdBsAw-unsplash.jpg

Rayon « Classiques & littérature »
  • La Femme gauchère de Peter Handke

Je suis toujours curieuse de (re)découvrir l’auteur qui remporte le prix Nobel de littérature de l’année et de chercher à découvrir ce qui fait le succès de ses livres. Très sincèrement, à la lecture de celui-ci je me suis ennuyée. J’ai trouvé l’écriture trop stricte, déshabillée du moindre artifice, rendant carrément plombante l’insignifiance des vies racontées. Vraiment déstabilisant.

  • 1984 de George Orwell

Une dystopie qui fait froid dans le dos… qui ne m’a jamais semblé aussi proche de la réalité dans certains pays ou systèmes d’aujourd’hui. Tout le monde devrait le lire au moins une fois dans sa vie !

  • La Tresse de Laeticia Colombani

J’ai adoré le style de l’auteure et la construction du récit, tel un puzzle qui s’assemble lentement au fil du parcours de trois femmes à travers le monde. Un roman empli de douceur, un véritable hymne au sexe féminin. Girl power!

Rayon « Science & psychologie »

Les secrets du cerveau féminin de Louann Brizendine

Ce livre suscite encore nombre de débats, en dépit des références académiques sur lesquelles il est basé. Le cerveau féminin existe-t-il réellement ? Beaucoup de chercheurs affirment que non. C’est pourtant le propos de Louann Brizendine. S’il faut prendre du recul bien sûr sur cet ouvrage, je me suis passionnée pour les explications données notamment sur l’effet des hormones sur notre cerveau.

En 2020 ? J’ai bien l’intention de lire plus de 40 livres ! Car rien de plus fort qu’une lecture qui raisonne en nous : elle peut adoucir une douleur, nous aider à franchir une étape, comprendre certains sentiments confus, faire réfléchir au sens de la vie. Je termine cet article par une citation attribuée à Italo Calvino :

« Lire, c’est aller à la rencontre d’une chose qui va exister mais dont personne ne sait encore ce qu’elle sera. »

Et toi, quelles sont les lectures qui t’ont marquées en 2019 ?

2 commentaires sur “Les 32 livres que j’ai lus en 2019

Répondre à Manon Gayet Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s